lundi 27 mars 2017

Bach, Anna-Magdalena

Pauvre, oubliée, entretenue par les aumônes de la ville de Leipzig, vieille... si l'on m'offrait la vieillesse la plus glorieuse et la plus honorée à la condition de n'avoir pas été sa femme, je n'y consentirais pas.
Anna-Magdalena Bach, dans La Petite Chronique d'Anna-Magdalena Bach, parlant de son "cher Sébastien"...