mardi 7 février 2017

Todorov, Tzvetan

Il s'agit moins de guérir la mélancolie que d'en faire une source de rêverie, d'humeur vagabonde.
Tzvetan Todorov, sur France-Inter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire